Avertir le modérateur

12/01/2009

C'est simple comme un coup de fil

donovan-swingers.jpgBon, j'ai pas pu me retenir longtemps de me la raconter sur la splendide victoire des Eagles sur les Giants. Je vous raconte pas le match, il y a le résumé vidéo ici. Je vous la fait pas non plus sur les miraculés de cette saison (les Eagles) qui ont détrôné les miraculés de la saison dernière (les Giants).

Non, concentrons nous sur la vraie action bizarre du match: alors que le match es quasi joué,Donovan Mcnabb, le QB des Eagles, sort en touche côté Giants et en profite pour faire semblant de répondre au téléphone. Evidemment, cela a beaucoup inspiré le site Loljocks qui nous avait déjà gratifié d'un très bon LolJacobz.Le titre de la photo: "Salut c'est Nicki, je ne suis pas là, laissez un message. Biiiip."

Dans la foulée, Donovan a pris une pénalité.

 

05/01/2009

Wife goes to Tampa

eaglessign.jpgUn slogan que personne comprend, une équipe improbable et des supporters délicieusement trash (les célébrations des World Series à Philly est encore dans toutes les mémoires). Décidément, Philadephie est la ville de cette année de sport.

 

Même le blog deadspin, qui s'y connait en esprit tordu, cherche toujours le sens de la pancarte.

04/01/2009

Game over, flea-flicker et prison-break

Ca y est, les play-offs, c’est parti et pas trop mal. D’abord, une remarque sur la victoire des Chargers sur les favoris Colts (fait pas bon être favori, cette année). Les prolongations sont le seul truc vraiment pas juste de ce sport. On tire à pile ou face, et celui qui récupère la balle a quand même un sérieux avantage. A tel point qu’on entend quelqu’un lâcher «game-over» au moment du toss. Bien vu.

 

Dans l’autre match du samedi, les Cardinals du vétéran Kurt Warner ont dominé «fair and square» les Falcons du rookie Matt Ryan. Et ça fait plaisir de voir que play-offs ou pas, Kurt Warner tente quand même des flea-flickers qui en jettent. Observation comme ça en passant, Larry Fitzgerald est sans doute une ordure de premier choix, mais c’est aussi un sacré WR.

 

Dans la série le Giants qui vit en dehors des clous, meet Mark Ingram, ancienne star reconvertie en détenu après une sombre histoire d’arnaque. Et ben notre ami Ingram a trouvé que c’était une bonne idée de s’échapper pour une très bonne raison (rassurez-vous, c’est pas complètement du prison break, il s’est tout simplement pas présenté pour sa mise sous écrou).

La raison, donc? Il voulait absolument assister au bowl (une finale universitaire) de son fils, running back en Alabama. Le fils a perdu, le père s’est fait chopé. Sacrée famille de winners.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu